Inscription Aller à: [ recherche ] [ menus ] [ contenu ] [ montrer/cacher plus de contenu ]



Cornuelles

Ingrédients (5 cornuelles environ)

300 g de farine, 100 g de sucre, 75 g de beurre, 50 ml d’apéritif anisé (genre Pas/is, ou R/card), 1/2 sachet de levure chimique, 1 œuf moyen ,1 jaune d’œuf + un peu de lait pour la dorure, perles de sucres (idéalement parfumées à l’anis et roses et blanches)

Préparation:

Mélanger les poudres ensembles.

Ajouter le beurre froid coupé en morceaux.

Pétrir la pâte et la sabler.

Ajouter l’apéritif anisé.

Ajouter l’œuf et pétrir à nouveau.

Emballer la pâte dans du film alimentaire pour éviter qu’elle ne sèche.

Mettre au réfrigérateur pendant un heure.

Abaisser la pâte au rouleau jusqu’à 1 centimètre d’épaisseur environ

Découper en triangle isocèle, arrondir les pointes.

A l’aide d’un emporte pièce ou d’un petit verre découper un cercle dans la partie inférieure du triangle.

Dorer au jaune d’œuf battu avec un peu de lait.

Mettre au four à 180/200 °C pendant environ 20 minutes (à surveiller)

Sortir du four, badigeonner un peu de dorure sur une pointe, puis saupoudrer immédiatement de perles en sucre (la dorure sèche vite vu la température du biscuit !)

Recommencer pour les deux autres pointes.

Remettre au four 3 minutes pour faire sécher la dorure et tenir les perles. (ne pas mettre plus longtemps sinon le perlage se décolore et peut bruler)

Laisser refroidir sur une grille.

Histoire :

En Charente, ces biscuits se consomment avant la fête des rameaux et jusqu’après Pâques.

La tradition voulait que l’on enfile un rameau de buis dans le trou central ,et que l’on fasse bénir l’ensemble lors de la messe des rameaux. Ces biscuits étaient alors consommés jusqu’à Pâques. Les trois pointes du triangle représenteraient la sainte Trinité. Mais son origine semble plus païenne et aurait un rapport avec l’eau, le ciel et la terre, le trou représentant le soleil.

Il en existe plusieurs variétés : En pâte à choux en forme de pomme de pin et garnie d’une crème pâtissière parfumée à la fleur d’oranger dans le sud du département, en pâte sablée dans le nord, et dans le département des Deux-Sèvres, on les trouves faites dans une sorte de pâte à brioche, parsemées de grain d’anis vert, cette recette semble d’ailleurs être la plus ‘authentique’ au vu de l’ancienneté de cette pâtisserie.

Pas de Commentaires à “Cornuelles”

  ( Fil RSS pour ces commentaires)

Laisser un commentaire


Licoeur |
mgrizard |
bouchane |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Commerciaux du Sud-Ouest
| PMHR
| ma petite cuisine végétarienne